Patrick Taillard

Moniteur-guide pêche à la mouche et aux leurres truites, ombres, carnassiers.
Vous souhaitez apprendre ou mieux connaître ces techniques de pêche sportives, vivre intensément des instants privilégiés, ou partager tout simplement des moments de détente dans des cadres somptueux de Corrèze, Cantal, Lot ou des Cévennes : Alors, quels que soient votre âge et votre niveau, laissez-vous guider…

Lieux de pêche en Pays basque

Ici, les rivières sont appelées nives et leur réputation n‘est plus à faire, cette destination halieutique étant une des toutes premières en France.

C’est plus précisément en Basse Navarre, « province » du Pays Basque français, que je propose de vous accompagner.

En effet,  j’ai passé de nombreuses années à côtoyer ses cours d’eau qui, de par leur clarté et l'extrême méfiance et sélectivité de leurs truites, m'ont énormément appris et fait progresser dans la pratique de la pêche à la mouche.

 

La truite y est omniprésente et en très belle densité. Les eaux le plus souvent calcaires ainsi qu’un climat doux et humide facilitent sa croissance et elle peut atteindre une taille respectable dans la plupart des cours d’eau.

Cependant, la région étant hautement touristique et l’accès aux nives le plus souvent aisé, la pression de pêche  est conséquente et les truites des plus éduquées.

En effet, en dehors de courtes périodes de frénésie alimentaire, pendant lesquelles la forte densité de poissons parait évidente, la truite des nives est extrêmement farouche et sélective.  Sa capture régulière, par des procédés de pêche sportive, requiert une très bonne technicité et représente un challenge quasi permanent.

 

La beauté unique des nives aux profils d’une incroyable diversité dans un espace restreint entre montagnes et océan, la douceur et l’harmonie des paysages, dans un contraste saisissant des couleurs entre nature et habitations, rendent ces lieux uniques voir même magiques pour qui sait s’y attarder et les respecter.

Je suis, quant à moi, à tout jamais envouté par cette région et vous présente quelques uns des joyaux qui vous y attendent.

 
La Grande Nive 

 La Grande Nive prend naissance à proximité de Saint Jean Pied de Port  à la confluance des eaux du "Laurhibar", de la Nive de "Béhérobie" et de celles "d'Arnéguy", au lieu dit "les trois eaux". Plusieurs kilomètres aval, vers le village de " Saint Martin d'Arrossa ", ses eaux sont grossies par la "Nive de Baïgorry", puis par le  Bastan à Bidarray.

Sur plus de 30 kilomètres, la Grande Nive est une rivière puissante alternant radiers, secteurs agités et fosses relativement profondes. Sur ce linéaire, où dame truite est reine, elle est donc propice à  différentes techniques de pêche et son accès est le plus souvent aisé.

De par ses eaux calcaires, les truites de la Grande Nive atteignent rapidement une taille et un poids conséquents et leur défense est exceptionnelle.

Ouverte à l’océan atlantique par l’intermédiaire de l’Adour qu’elle rejoint à Bayonne, la Grande Nive est un cours d’eau à poissons migrateurs, et il est  donc également possible d’y capturer truites de mer et saumons.

 

La Nive de Baïgorry 

Plus communément appelée Nive des Aldudes, dans sa partie amont, d’Urrepel à Saint Etienne de Baigorry, cette merveilleuse rivière calcaire très réputée, serpente dans une magnifique vallée. A partir de Saint Étienne de Baïgorry, elle prend le nom de Nive de Baïgorry et elle rejoint la Grande Nive à St Martin D’Arrossa.

Du fait de la proximité de voies routières,  l’accès à ses rives est le plus souvent aisé, mais de nombreux secteurs encaissés et difficilement accessibles la préserve d’une pression de pêche ailleurs conséquente.

Les truites, d’une taille souvent très respectable, y sont  d’une défense remarquable, et la capture inopinée d’une truite de mer ou  d’un saumon y est possible : gare à la casse !....

 

La Nive de Béhérobie 

Du lieu dit "source de la Nive" jusqu’à l’auberge du même nom, la Nive de Béhérobie  est très torrentueuse et sauvage.

Puis d’une largeur moyenne de 5 à 10 mètres, elle s’assagit et son accès est le plus souvent très aisé avec tout de même de magnifiques et sauvages gorges en amont du village de Saint Michel.

Malgré une pression de pêche importante, les eaux limpides de la Nive de Béhérobie abritent une excellente population de truites excessivement méfiantes et remarquablement nerveuses.
La beauté des paysages y est partout exceptionnelle.

 

La Nive d'Arnéguy

Longue d’une quinzaine de kilomètres, elle prend sa source en Espagne et jusqu’au pittoresque village d’Arneguy, elle est le plus souvent encaissée et d’une largeur maxi de 5 mètres.

Malgré la proximité d’une voie routière le long de son cours, la pêche sur  la Nive D’Arnéguy est le plus souvent sportive et très technique. Elle rejoint  la Grande Nive au lieu dit "les trois eaux" en aval de "St Jean Pied de Port".

La population de truites de la Nive d’Arneguy est excellente.

 

Le Laurhibar

Le Laurhibar dévale des hauteurs d'Iraty, dans des gorges encombrées, puis s'assagit à partir du village de "Mendive".

D’une longueur de 25 kilomètres, ses rives boisées le rendent souvent assez compliqué à pêcher  pour le pêcheur débutant.

Les eaux calcaires du Lhauribar, souvent moins impétueuses que les autres nives, ont la réputation d’abriter les truites les plus grosses du bassin.

 

Le Bastan

Le Bastan prend sa source en vallée espagnole et rejoint la grande Nive à Bidarray.

Perle rare de la région, le Bastan s’écoule en des paysages somptueux et ses eaux sont d’une  clarté exceptionnelle.

Aussi, bien que remarquablement peuplé de truites, il est très difficile à pratiquer, en particulier en période estivale, où se combinent des eaux parfois très basses avec une grosse fréquentation touristique.

 

Accès

Vous pouvez utiliser le plan Google Maps ci-contre pour vous aider à faire votre itinéraire.

Région en images
Show More
MES SUGGESTIONS POUR VOUS LOGER 

 

Je vous propose quelques hébergements choisis en fonction de leur excellent rapport qualité/prix, leur proximité de mon lieu de résidence et l’excellent accueil de leurs hôtes.

POISSONS RECHERCHES DANS NOS EAUX

 

Black-bass, brochets, loups, ombres, perches, sandres, silures, truites : tels sont les joyaux présents dans ces eaux, et que nous essaierons de capturer avant de leur redonner leur liberté.

Lieux des stages

Corrèze : avril à novembre.

Camargue, Cévennes : janvier à juin, septembre à décembre.

Pays Basque : mars, avril, septembre.

 

Ces prévisions peuvent changer en fonction des demandes et des conditions du moment. Aussi, n’hésitez pas à me contacter quelles que soient la date et la région de votre choix !

© 2014 PATRICKT TAILLARD // MENTIONS LEGALES // CONCEPTION ANGELA KRAH 

  • Facebook Clean